Le commencement

img_20170301_175105

Précédemment je vous expliquais mon état d’esprit, mes objectifs. Aujourd’hui je vous explique ma vision concernant la consommation de viande et de poisson.

Arrêter de manger de la viande et du poisson ça part d’un déclic, un dégoût, une envie, … Moi c’est tout d’abord par un dégoût. Le dégoût de la viande sous vide, du jambon rempli d’additif comme le nitrate de sodium. Ou encore ces saucisses qui sont en réalité des petits porcs broyés entiers. Et vous avez dû tous voir ces vidéos de l’association L214 sur les abattoirs. Pour vous c’est peut-être ce genre d’info trash qui va vous faire arrêter. Moi non. Mais j’ai un cœur je vous rassure. Cependant ces images m’ont poussé à la réflexion. Doit-on vraiment en arriver là pour se nourrir ? Je ne pense pas. Il y a d’autres manières de faire. Selon moi, c’est l’industrie alimentaire, la consommation et production de masse qui ont poussé à user de ces méthodes. Dernièrement, (13.01.2017) sur France Inter il était question de mettre sous vidéo surveillance les abattoirs dans le but d’éviter la maltraitance animale dans ces lieux de mise à mort. Une réelle question, est-ce que la surveillance va arranger les choses ? La finalité sera toujours la même, c’est-à-dire la mise à mort de milliers d’animaux.

Pour moi, il y a des manières de manger de la viande ou du poisson plus cohérentes et raisonnées. Par exemple, je ne suis pas contre l’idée que certains mangent les fruits de leur chasse. Vous êtes nombreux à ne pas comprendre la chasse, cet univers masculin, rempli de trophées sur les murs mais je veux bien comprendre que l’on aime manger ce que l’on chasse et savoir comment il a été nourri, naturellement, et comment il va être tué, dépecé et préparé. Chacun sa vision des choses mais je trouve cela respectable, dans le sens où la chasse est très réglementée. Une autre façon de consommer me paraît plus acceptable, celle des fermes locales, biologiques, où le producteur accompagne ses animaux jusqu’à leur dernier souffle. Cette démarche plus humaine et qui évitera de nombreuses maltraitances me paraît plus « éthique » même si le but final est toujours le même, la mort de l’animal.

C’est pourquoi, jusqu’à présent, j’accepte de manger de la viande et du poisson seulement si j’en connais l’origine, la manière dont il a été tué et aussi car je ne peux pas arrêter du jour au lendemain même si pour le moment je m’en sors très bien.

Et vous, acceptez-vous de manger de la viande et/ou du poisson ? Quels sont vos critères ?

Laura

2 commentaires sur “Le commencement

Ajouter un commentaire

  1. Je suis comme toi, je respecte bien plus les gens qui vont chasser et tuer eux-mêmes un animal plutôt que des gens qui vont au supermarché acheter leurs jambons en barquettes et seraient incapables de tuer eux-même le cochon. Le problème c’est que même si tu achètes de la viande bio, la façon de tuer les animaux dans les abatoires certifiés bio n’est pas forcément meilleure… Il faut une totale restructuration avec des petits abatoirs bien aménagés et avec des gens bien payés et pas préssées comme des citrons pour faire vite fait mal fait.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :