CAP OU PAS CAP ? FABRIQUER SON LOMBRI-COMPOST

Hello à vous jeunes internautes !

Au menu du jour : le fameux Tuto sur « fabriquer son lombri-compost », avec en prime, des petites anecdotes de galères et échecs de bricolage –choses qu’on a du mal à trouver sur les guides officiels des supers bricoleurs (masculins) ultra équipés et bons à tout faire.

Avant tout, je vous préviens, et j’espère que vous vous reconnaitrez dans ma situation : JE PARS DE ZERO. Par cela je veux dire que je ne possède AUCUN matériel, outil, tout ce qu’il faut quoi… J’assume totalement mon débutantisme car comme le dit si bien le proverbe : c’est en forgeant qu’on devient forgeron.

En route donc pour les péripéties :

ETAPE 1 : S’informer sur le lombri compostage

Vous souhaitez réduire vos déchets organiques ? Le lombri-compostage est une des solutions les plus pratiques qui s’offrent à vous si vous n’avez pas la chance d’avoir un jardin ou un composteur collectif près de chez-vous.
La différence entre le lombri-composteur et le compost basique est que vos déchets se dégradent plus vite. Au lieu de laisser la nature, la matière, les vers et les insectes dégrader progressivement vos déchets organiques dans un compost normal, des lombrics se chargeront de les grignoter et les dégrader dans le lombri compost.

 Je ne suis pas maitre composteur mais j’ai de très bonnes sources ! Le guide du lombri-compostage est une référence en matière d’information et nnde conseils même s’il est un peu long et un peu trop « pro ».

C’est néanmoins quasi-indispensable d’aller le consulter pour faire les choses bien.

Ici par exemple, c’est une de leurs illustrations qui explique comment fonctionne le lombricomposteur, du stade déchet frais au lombri-thé (le super engrais pour toutes vos fleurs ou le jardin de votre voisin !)

 

ETAPE 2 : Trouver un endroit pour le placer

Il s’agit là de déterminer si vous avez la possibilité d’en installer un dans votre appartement. Si vous avez une grande cuisine et des collocs ouverts cela ne devrait pas poser de problème, vous pourrez en installer un. Si vous comptez le mettre sur un balcon, il faudra que votre compost soit étanche, et là je vous conseille de trouver un autre référant fabriquant … Si vous le mettez comme moi sur un balcon/véranda c’est une bonne solution mais il faut veiller à ce que les températures ne soient pas trop élevées pour que les vers puissent pratiquer leur activité normalement. Car oui, les vers sont des individus exigeants, en dessous de 10° ils sont inactifs et au dessus de 25° ils n’aiment pas non plus : un peu comme mes copains sudistes.

ETAPE 3 : On arrête les leçons, on se lance !

L’avantage de cet atelier bricolage est qu’il ne nécessite ni expertise, ni matériel sophistiqué. Si vous avez la chance d’avoir une voiture : vous êtes les rois du pétrole. Sinon –surtout si vous habitez à Aix- il va falloir donner de vous-même pour aller chercher les ingrédients !!

LA BASE : 3 BACS – 3 OPTIONS

  • Bac plastique (peu onéreux (10/15 €, solide, imperméable, isole bien)
  • Bac polystyrène (gratuit si on s’en sort bien et qu’on passe avant le camion poubelle le samedi – malheureusement j’en ai repéré après avoir acheté les miens-, efficace aussi, plus petit et sûrement plus facile à manipuler !)
  • Bois (vous êtes des vrais de vrais : je vous admire, mais je ne pourrai pas vous aider à la confection de ce bijou ! par contre vous pouvez m’écrire pour m’apprendre !)

PHOTO

Ils doivent pouvoir s’emboiter de manière à ne pas laisser trop d’espace et pas du tout de lumière entre eux.

Si vous en trouvez un à couvercle : c’est PARFAIT, sinon il faudra vous-même vous construire un couvercle ou faire comme moi : prendre un couvercle un peu plus grand et vous dire qu’un jour vous le raboterez !

LES USTENSILES :

  • Une REGLE (l’équerre c’est vraiment pas le top, mais faute de mieux ça fait son taff)
  • Un feutre
  • Un ROBINET plastique type ¾  à 4€99 chez CASTORAMA (no panic il n’y a pas beaucoup de choix )
  • Du SCOTCH
  • Du CARTON
  • Un OUTIL POUR PERCER (demandez à vos voisins, amis de vous en prêter une ! Si vous vivez comme moi dans un bâtiment de vieux, alors grande nouvelle : la perceuse premier prix à Castorama coûte 10 euros ! c’est un investissement certes mais vous en aurez pour votre argent.
  • Un OUTIL POUR SCIER/PONCER … pas de panique si vous n’avez pas de scie j’ai trouvé un système D avec du papier de verre qui plairait pas trop à mon grand père mais qui fonctionne et qui je précise n’est pas dangereux !

GO :

  1. Tracer un cadrillage avec des traits espacés de 1,5 cm sur le bas des caisses retournéesPHOTO
  2. Percer des trous à chaque intersection (il y en a pour une vingtaine de minutes) c’est le travail le plus long et fastidieux. Je vous conseille de vous couvrir au niveau du nez avec un bandeau ou un masque pour ne pas ingérer les particules de plastique.PHOTO.jpg
  3. Boucher les trous  des poignées avec du carton  (15-20 min)Découpage de petites lamelles de carton au format des poignées. PHOTO.jpg
  4. Les doubler voire tripler, les insérer et les coller avec un scotch ultra résistant.
  5. Tracer puis percer un trou pour placer le robinet à lombri-thé : pour ma part j’ai fait des trous avec la perceuse pour le contour puis j’ai lissé le contour avec une lime, du papier de verre, et un couteau. PHOTO
  6. Une fois un trou au bon format, il suffit d’y insérer le robinet en plastique, le joint étanche empêche tout liquide de s’écouler.

Vous voulez une bonne nouvelle ? La première étape est finie ! Il vous suffit maintenant de trouver un support où le poser. Moi j’ai opté pour un carton récupéré en grande surface, un cageot retourné peut aussi faire l’affaire. Si vous avez un petit peu de budget et très envie de bricoler vous pouvez vous confectionner une petite plateforme à roulette en bois. (Ce n’est pas sorcier mais ça coûte environ 15 €…)

IMG_7987

A venir on aura des étapes sympathiques comme trouver ses vers, préparer une litière, un bon couvercle, mais ça je vous en parlerai plus tard, en attendant je vous laisse à disposition un guide détaillé pour visualiser toutes les exigences que demandent un compost.

J’espère que vous êtes motivés ! Ne vous en faites pas le plus dur est fait !

Je vous souhaite bon courage et j’espère que ce petit tuto vous aura été utile ! A bientôt !

Cécile

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :