Le véganisme, un mode de vie plus éco-friendly ?

Bonjour à vous, p’tit(s) écolos en herbe,

Aujourd’hui, comme vous l’aurez peut-être deviné grâce au titre de l’article, je ne vais pas vous parler de découvertes aixoises mais plutôt d’un sujet qui m’est plus personnel : le véganisme. Laura en a déjà parlé à plusieurs reprises dans ses articles et si vous ne les avez pas lus, je vous conseille d’aller jeter un p’tit coup d’œil car elle vous propose de supers recettes ! (vous les retrouverez dans l’onglet « alimentation responsable »)

Je l’avais vaguement annoncé dans mon article de présentation, mais pour ceux qui ne l’auraient pas lu, je suis végétalienne depuis plus d’un an. Peu de temps après, j’ai bifurqué vers le véganisme.

Pour résumer très brièvement, le végétalisme est un régime alimentaire qui exclut tout type de produit issus de l’exploitation animale comme : la viande, le poisson, les œufs, les produits laitiers (beurre, lait, yaourt, fromage) et le miel. Le véganisme, lui est un mode de vie respectant les animaux et leur bien-être. Il est décrit par la Vegan Society en 1979 comme « Une philosophie et façon de vivre qui cherche à exclure – autant que faire se peut – toute forme d’exploitation et de cruauté envers les animaux, que ce soit pour se nourrir, s’habiller, ou pour tout autre but, et par extension, faire la promotion du développement et l’usage d’alternatives sans exploitation animale, pour le bénéfice des humains, des animaux et de l’environnement. » 

Je sais ce que vous pensez, vous vous dites que des articles sur le véganisme on en trouve des milliers sur Internet et que cela en est même devenu une mode. Que toutes les bloggeuses et youtubeuses qui se respectent ont déjà parlé de leur envie de tendre vers ce mode de vie (mais sans réel résultat …).

Cet article n’a pas pour but de vous pousser à devenir végans mais plutôt de vous expliquer les enjeux de ce mode de vie et croyez-moi ils sont nombreux : bien-être des animaux, respect de l’environnement et meilleure santé…  Ici, nous ne verrons pour l’instant que les avantages écologiques du véganisme

Véganisme et écologie

Afin de mettre en lumière, les avantages écologiques de ce mode de vie, il faut d’abord se pencher sur les conséquences d’un mode de vie d’une personne omnivore. En effet, il faut savoir que l’industrie agroalimentaire est l’une des industries les plus polluantes et énergivores en ressources naturelles (végétaux, eau, espaces) et fossiles.

Pour donner des exemples, il faut 15 000 litres d’eau (soit l’équivalent d’une douche par jour pendant un an) pour ne produire que seulement 1kg de viande de bœuf, 5 000 litres d’eau pour 1 kg de beurre contre 2 000 litres d’eau pour 1 kg de soja.

PHOTO

Mais pourquoi, les produits issus de l’exploitation animale, demandent autant d’entretien et d’eau ? Et bien, c’est très simple. Pour élever des animaux, il faut tout d’abord des terres, des sols qui doivent être irrigués pour que les différentes espèces puissent brouter de  l’herbe. Mais il leur faut également des céréales, qui leur apportent de nombreux nutriments essentiels à leur croissance et leur prise de poids. Pour produire ces céréales telles que le blé mais aussi le soja (et oui il n’y a pas que les végétariens et végétaliens qui se nourrissent de soja. La production de soja est d’ailleurs destinée majoritairement à l’élevage !), il faut bien évidemment de l’eau et également des milliers d’hectares exploitables.

Ce n’est pas fini, après un certain temps, les animaux vont suivre tout un cheminement pour être transformer en « viande consommable », c’est-à-dire être tués, puis découpés en morceaux et enfin emballés puis acheminés jusque dans les supermarchés et grandes surfaces. Tout ce processus émet énormément de gaz à effet de serre à travers notamment les transports que cela implique, mais aussi par les ruminants eux-mêmes qui produisent des gaz à effet de serre  provenant de leur fermentation gastrique.

Des études ont été réalisés à ce sujet et l’on estime que le secteur de l’élevage produit 7,1 milliards de tonnes d’équivalent CO2, soit environ 1/7 de l’ensemble des émissions de gaz à effet de serre.

PHOTO

Source : GIEC.
NB : les « bovins laitiers » produisent du lait mais aussi de la viande.

En ce qui concerne les légumes, ils ont un impact carbone bien moins lourd que la viande et les produits d’origine animale. Pourtant, certains légumes peuvent également être polluants. Pour produire 1 kg de pomme de terre, on émet 2.9 kg de CO2, et 1 kg d’asperges émet 3.4 kg de CO2. Et si les légumes ne sont pas issus de l’agriculture biologique, leur impact peut aussi être très fort sur la biodiversité et la qualité des sols à cause des produits chimiques.

Bref, vous l’aurez vu à travers tous ces chiffres, l’élevage génère de nombreuses pollutions. Je ne suis pas une experte du sujet, loin de là. Et si vous souhaitez vous informer un peu plus, je vous invite vivement à regarder les documentaires Cowspiracy et Earthlings disponibles sur Youtube.

Alors prêt(e) à changer son mode de vie et tendre vers le véganisme ?

N’hésitez pas à donner votre avis sur la question et également à nous proposer des sujets que vous aimeriez que l’on développe sur l’Aurore verte !

Passez une chouette journée

Clémentine

 

Publicités

2 commentaires sur “Le véganisme, un mode de vie plus éco-friendly ?

Ajouter un commentaire

  1. Je comprends l’intention mais je trouve cet article plutôt approximatif… Il n’y a pas de sources pour tous les chiffres énoncés, l’image! aucun humain n’est carnivore mais omnivore et surtout « 1hectare nourrit 50 végétaliens » sur 1jour 1 mois 1 an?, et enfin il n’y a aucune mention des différents types d’élevages possibles. Entre une exploitation agricole qui ne vise qu’à faire du chiffre et une petite ferme bio qui fait du
    ‘rotational grazing’ par exemple c’est le jour et la nuit. Une prairie bien entretenue avec des bovins (les vaches c’est censé manger de l’herbe rien d’autre, ni céréles ni soja) peut stocker du carbone dans le sol. Il y a un tas de recherches en ce moment là dessus. Les cochons peuvent se nourrir exclusivement des déchets de cuisine aussi par exemple etc… Bref le mode actuel d’élevage est une catastrophe, c’est vrai, mais il est possible de faire autrement et certains le font déjà et ont un impact positif sur l’environnement plutôt que le contraire. Après bio ou pas les animaux sont tués mais ça c’est une question éthique ou déontologique dont tu n’as pas parlé dans l’article.

    J'aime

    1. Bonjour Camille,
      Je comprends totalement ta réaction. J’ai oublié de citer mes sources et c’est vraiment une bêtise de ma part. Je vais d’ailleurs m’atteler à actualiser cet article.
      Je n’ai jamais dit que l’Homme était carnivore et même si celui-ci est définit comme étant omnivore, cela ne l’oblige pas à consommer de la viande ou autres produits issus des animaux. Il peut très bien opter pour une alimentation végétalienne. Je t’invite d’ailleurs aller feuilleter l’étude réalisée par l’Association Diététique Américaine et les Diététiciens du Canada sur le sujet (https://www.veganisme.fr/Images%20web%20site/position-AAD.pdf).
      Je suis d’accord sur le fait qu’il faut privilégier les petits producteurs locaux et bio. Malheureusement certains agriculteurs s’investissent en nourrissant leurs animaux grâce au foin et autres verdures, beaucoup d’agriculteurs préfèrent les nourrir avec des céréales bourrés de compléments alimentaires.
      Et sinon, je n’ai pas parlé de l’aspect éthique du véganisme car je voulais, dans cet article, me focaliser sur l’aspect écologique de ce mode de vie comme en témoigne son titre.
      Passe une bonne soirée

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :