Le temps retrouvé

Et de 5, mon cinquième article sur mon expérience de déconnexion. Que le temps passe vite … !

Ou en sommes-nous cette fois ci ? Ah oui, la déconnexion des nouvelles technologies, bla bla bla …. Non aujourd’hui j’aimerais vous parler d’autre chose. J’aimerais vous parler de déconnexion mais au sens large du terme. J’aimerais vous parler d’à quel point cela m’a fait du bien de me retrouver perdue en plein milieu du parc naturel régional de Camargue, et comment à aucun (aucun) moment, la « ville », les magasins, la foule, ne m’ont manqué. Que les journées sont agréables à passer quand elles sont bien remplies. Qu’il est agréable de se coucher en se disant que l’on a aimé ce que l’on a fait aujourd’hui. Beaucoup de personnes vous diront qu’à la campagne les journées sont très longues et répétitives, que l’on s’y ennuie rapidement. Moi je vous dirais que c’est l’exact contraire. Le temps à la campagne, dans la nature, n’est pas le même que le temps à la ville. J’associe souvent la ville à une usine. Une machinerie dans laquelle nous serions les rouages. C’est vivre à la ville qui est répétitif. Les gestes sont mécaniques, j’irais même jusqu’à dire que l’on se sent dépossédé de nos gestes au profit d’un mouvement général. On se lève, on part travailler, en dehors du travail on fait les boutiques, on boit un café en terrasse, on rentre chez soi. Les possibilités sont limitées. La vie à la campagne n’est pas (ou beaucoup moins) accompagnée de ce stress paralysant du temps qui passe. Tic-tac, tic-tac, je n’ai pas le temps de faire ci, pas le temps de faire ça, donc je ne fais rien. Vivre à la campagne c’est aussi se retrouver, apprendre à composer avec la solitude inévitable à chaque être humain. Mais apprendre aussi à vivre avec les gens qui nous entourent. Je dis bien « vivre » et non pas « cohabiter », il ne s’agit pas d’apprendre à les supporter, non il s’agit plutôt d’apprendre à les apprécier.

Le problème de toutes choses, selon moi, c’est que l’on associe rarement le geste à la pensée. Ce que j’essaie de faire dans cette expérience de déconnexion, c’est justement d’abord la penser. Vouloir se déconnecter c’est bien beau, mais ça n’a pas beaucoup de sens si on ne lui en donne pas un. Imaginons que j’ai un commentaire sur un de mes derniers articles me posant cette question : « Pourquoi tu te déconnectes ? » ou encore « à quoi cela sert ? », pourrais-je vraiment y répondre ? Et bien je crois que oui, tenez essayons : Je me déconnecte parce que j’ai de plus en plus souvent du mal à comprendre le monde dans lequel je vis. Ou disons plutôt que je comprends la façon mécanique dont cela marche, ce que je ne comprends c’est justement le « pourquoi », quel est le sens de telle ou telle chose ? J’ai besoin de me déconnecter car tant que je me pose cette question, ce « pourquoi ? » alors tout va bien mais le jour où j’arrêterai de me la poser, je ferai partie du système, je me serai accommodée de quelque chose dont je n’ai pas envie, de quelque chose qui ne me plaît pas. Alors j’ai besoin de me mettre en marge de tout cela, de prendre du recul. A la question « à quoi cela sert », je dirais que cela me sert énormément. Parce qu’en pensant la déconnexion, j’ai adapté toute une façon de vivre, façon de vivre dont je ne pourrai plus me passer aujourd’hui.

Morgane

Un commentaire sur “Le temps retrouvé

Ajouter un commentaire

  1. Félicitations pour ce courage et cette réflexion. Un article si bien écrit !
    En lisant ça me donne envie à moi aussi de partir, m’échapper loin de ces outils qui nous collent à longueur de journée !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :