Faire du feu par friction, cela ne s’improvise pas !

Première étape de la survie en nature : faire du feu ! Mais dans la nature, il n’y a pas d’allumettes, de briquets ou d’allumes-feu. La méthode que j’ai choisi d’expérimenter s’appelle le feu par friction. Au premier abord, cela paraît très simple. On se dit « frottons ensemble des bouts de bois est le tour est joué ». En réalité, c’est bien plus compliqué qu’on ne le pense, car il faut un minimum d’outils, de méthodes et surtout beaucoup de patience. La dernière étape, mériterait éventuellement l’aide d’une autre personne, notamment lorsque l’on débute. Regardons ensemble ce qu’il faut faire ou ne pas faire.

Un couteau ne suffit pas

Pour ma première expérience, je suis partie dans la forêt avec un couteau comme seul outil. N’ayant pas consulté d’experts ni de tutoriels, j’ai improvisé de quoi faire tourner un bout de bois sur une planche en bois. J’ai pensé à faire un archet. Pour faire un archet, il faut… de la corde.  Oui, mais quelle corde ? Et comment faire tenir le bâton qui tourne sur la planche ? En réalité, je vous conseille de ne pas improviser, car cette première expérience n’a pas abouti.

Les outils nécessaires

Pour couper et travailler le bois mieux vaut utiliser :

  • un couteau qui coupe bien (ou un cutter)
  • un couteau scie (ou une scie),
  • éventuellement une hache.

Il faut également une bonne corde, pas trop épaisse mais qui coulisse bien pour réaliser l’archet. D’après des professionnels, mieux vaut une corde en fibre naturelle. Personnellement, j’ai utilisé une corde de nylon.

Préparer le bois

De gauche à droite : scie, archet, drille, planche (en haut), mélange de copeaux (en bas) et paumelle

Avant de faire du feu, il faut aller chercher des morceaux de bois et pas n’importe lesquels. Il faut plusieurs morceaux de bois bien secs :

  • une planche, sur laquelle on fera le feu :

La planche (en haut) et la drille (en bas)
La planche (en haut) et la drille (en bas)

20 cm de long, 10-12 cm de large et 2 cm d’épaisseur (un pouce d’homme). Voilà pourquoi une hache peut être utile et un couteau scie (ou une scie) est indispensable.

Selon certains tutoriels, la planche doit, si possible être d’un bois moins dur que la paumelle (morceau de bois qui se tiendra dans la main). Mais personnellement j’ai utilisé le même bois et cela fonctionne quand même.

Il faudra creuser au couteau l’emplacement de la drille, à quelques centimètres du bord.

  • une drille, c’est le morceau de bois qui va tourner sur la planche.

La drille

Ce morceau doit être le plus droit possible et le plus lisse possible. Sa taille : 2 cm de diamètre sur 20 cm de long. L’idéal est de le retravailler en lui enlevant l’écorce et en taillant les bouts : du côté de la paumelle, il devra être en pointe pour avoir le moins de surface de contact possible et l’autre, du côté de la planche, en arrondi pour avoir le plus de surface de contact possible.

  • un archet, c’est l’outil qui permettra à la drille de tourner sur la planche.

L’archet

L’archet est composé d’un morceau de bois d’une longueur proche de celle de notre bras et d’une épaisseur proche de la drille (2-3 cm). L’important surtout c’est qu’il soit légèrement tordu afin de permettre à la corde de se tendre. La corde est attachée avec des nœuds solides à chaque extrémités du morceau de bois. La corde doit tendre lorsque la drille est enroulée dans la corde et doit permettre à la drille de tourner.

  • une paumelle, c’est l’outil que l’on tiendra dans la main.

La paumelle

Il permet de maintenir la drille droite sans se faire mal à la main. Ce morceau de bois (ou caillou ou coquillage) doit être de la taille de la main, doit être percé, à l’aide du couteau, afin d’accueillir le côté pointu de la drille.

  • un mélange secs de copeaux de bois, d’écorce, de feuilles, d’épines de pins, de brindilles…

Ce mélange servira à recueillir « l’amadou » (résultats de l’embrasement, de couleur noire) qui permettra au feu de démarrer.

Créer le feu

Se mettre dans une position où l’on maintient la planche avec le pied. Si vous êtes droitier, le pied gauche maintient la planche. La main gauche maintient la paumelle en se collant au tibia de la jambe gauche. La main droite maintient l’archer et le fait coulisser.

 

Plusieurs étapes sont nécessaires :

  • Faire coulisser l’archer doucement pendant un certain temps pour faire l’empreinte de la drille
  • Une fois l’empreinte réalisée, il faut créer une encoche sur le côté de la planche. Cela permettra à « l’amadou », le résidu noir et fumant, de s’écouler. Mettre une grande feuille sèche sous la planche et éventuellement
    Empreinte dans la planche
    Empreinte dans la planche

    quelques morceaux du mélange dans l’encoche.

  • Ensuite, faire coulisser l’archer très rapidement afin de produire « l’amadou ».
    « L’amadou » recueilli doit fumer sinon c’est qu’il faut encore faire tourner la drille ! Personnellement, je trouve que c’est très compliqué de le faire seul. Je vous conseille, si vous le pouvez, de demander à quelqu’un de vous aider pour cette étape (pour se relayer, s’entraider et garder le moral).
  • Une fois l’amadou recueilli sur la feuille, il faut l’attiser
    si possible avec un mouvement délicat du bras (le bercer comme un bébé). Il faut éviter les premières secondes de souffler, car le souffle est humide. Ensuite, souffler doucement et continuer à bercer jusqu’à ce que les fumées se transforment en braise puis en feu.

 

 

Si vous souhaitez vous lancer, j’espère que mon article vous aura aidé. En tout cas, gardez patience, ne perdez pas espoir, car il en faut vraiment beaucoup pour débuter. Mais c’est possible d’y arriver en quelques heures. La preuve, je l’ai fait !

Aussi, n’hésitez pas à regarder des tutoriels, il en existe de nombreux. Parmi les plus intéressants, je vous conseille :  » Débuter avec le feu par friction« , « le feu par friction de A à Z« …

Christelle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :