Documentaire – Himalaya, la terre des femmes

Il y a quelques jours, un peu par hasard, je suis tombée sur un documentaire ARTE, racontant l’histoire de Sking, village situé dans le fin fond de l’Himalaya. Dans un décor aride et splendide, on fait la rencontre d’une poignée d’habitants, entourés de champs d’orge. Là où l’hiver est interminable et l’été très court, la réalisatrice Marianne Chaud part à la rencontre de ces femmes de tout âges qui prennent en charge les récoltes : Vie très dure et bonheur intense sont omniprésents dans ce documentaire. 

La réalisatrice entame une marche de 4 jours pour accéder à Sking, caméra à l’épaule. Ce qui m’a surprise dès les premières images, c’est l’authenticité des images et des activités des habitants. Rien ne semble être mis en scène et la réalisatrice ne participe pas aux activités du peuple, elle se positionne en tant que transmetteur de leur culture, et n’interfère en aucun cas avec les tâches des habitants.

(Pour en savoir plus sur elle, visitez ce site web qui résume plutôt bien son parcours de vie.)

On peut voir au début du documentaire une petite fille, chargée de garder et de déplacer les moutons tous les jours, seule. Elle s’entretient donc avec Marianne Chaud et lui raconte qu’elle s’ennuie sans amis et qu’elle aimerait beaucoup aller à l’école.

00228cd2

Un avion passe au dessus de leurs têtes et la petite fille questionne Marianne : “Combien ça coûte un billet ? Et on met combien de temps en avion pour aller de là à là? Ca fait peur ? Et c’est pas dangereux ? Et de quoi a l’air mon village vu d’en haut ? Vous avez combien de « tapis » pour vous asseoir dans l’avion ?” Lorsque la réalisatrice répond à ses questions, on voit les réactions de la petite fille qui  prend un air étonné et triste à la fois, à l’idée de ne jamais avoir la possibilité de quitter son petite village, l’un des plus isolés d’Himalaya. Mais lorsque Marianne lui demande si elle est heureuse ici, elle s’exclame que oui, en montrant toutes ses dents bien blanches !

Marianne Chaud fait aussi la rencontre d’une octogénaire malvoyante, qui se voit confier des tâches, au même titre que tous les habitants du village. Elle se fait guider par un tout petit garçon (j’ai adoré l’image du bébé qui guide son aînée, incapable de voir) jusqu’à son lieu de travail où elle récolte de l’herbe pour en faire du fourrage. Elle semble souffrir de sa mal-voyance et des rhumatismes dus à l’âge, mais elle ne s’en plaint pas, pour elle, c’est normal de participer aux tâches du village. La plupart des villageois semblent vraiment heureux mais tout ils disent avoir une vie difficile et qu’ils vont travailler jusqu’à la mort, avant d’être réincarnés pour leurs bonnes actions.

106270_image_47590-crop

En somme ce documentaire m’a fait me poser beaucoup de questions sur ma vie et sur l’aspect consumériste de la société que nous, Occidentaux, avons toujours connu ; l’accès [plus ou moins facile, je vous l’accorde] aux besoins vitaux sans efforts. Nous vivons pour travailler et pour nous payer le tout dernier écran 4K full HD ultra technologique (et ultra cher), tandis qu’eux, travaillent pour manger, se chauffer, pour survivre. Ils sont totalement étrangers aux nouvelles technologies, ne sont pas matérialistes, et effectuent des tâches très physiques toute leur vie. Pour autant, ils semblent tellement heureux ! Alors, et vous, vous pourriez vivre comme ça ?

“Sortir de sa zone de confort, c’est être acteur de sa vie. Y rester, c’est en être spectateur.”

Nanan-akassimandou, Ceo-simkool Network, La Passion Pour la Création, Suisse, Genève, 1975

Ps : Prochaine diffusion du docu le samedi 17 février à 13h20 sur Arte.

 

Valentine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :