[Livre] – 10 questions sur les OGM à Bernard Le Buanec

Bernard Le Buanec, ingénieur agronome, répond à 10 questions sur les Organismes Génétiquement Modifiés (OGM) dans un ouvrage paru en 2014. Il y détaille ses avis et points de vue de spécialiste en biologie végétale. J’ai sélectionné quelques questions dont les réponses m’ont paru importantes, mais j’ai surtout choisi de me concentrer sur un OGM bien particulier, la PGM (ou Plante Génétiquement Modifiée). Pourquoi ? Car aujourd’hui, l’alimentation est au cœur des débats [1], notamment quant à l’utilisation de produits phytosanitaires liée avec celle des OGM.

Mais avant tout, savez-vous ce qu’est un Organisme Génétiquement Modifié ?

A l’exception de l’être humain, un OGM est un organisme dont le matériel génétique a été modifié, autre que de manière naturelle. Les OGM sont des êtres vivants obtenus par un processus que l’on appelle la « transgenèse« . [2] Ils sont utilisés dans la recherche (vaccins, par la production de micro organismes), mais aussi dans la production, le commerce, ou le domaine médical.

Mais les OGM dont on parle le plus aujourd’hui sont les Plantes Génétiquement Modifiées (PGM). Elles ont fait leur apparition en 1994, et étaient cultivées en 2012 sur près de 170 million d’hectares (soja, maïs,coton et colza). Ces plantes, génétiquement modifiées, sont tolérantes à certains pesticides et herbicides. Selon des comités d’experts nationaux et internationaux, les PGM ne représenteraient aucun danger pour la santé et l’environnement. Elles sont donc cultivées dans 29 pays, et autorisées pour la consommation dans 58 pays (dont l’UE).


Un petit mot sur Bernard Le Buanec 
Il est ingénieur agronome, pédologue ORSTOM [2], et docteur-ingénieur en biologie végétale. Il est spécialisé en agronomie, en biologie végétale et semences. Il est l’auteur d’un ouvrage qui questionne la place de l’agriculture biologique dans nos sociétés, et sa viabilité :  » Le tout bio est-il possible ? 90 clés pour comprendre l’agriculture biologique « .

La suite de son (long) cv ici !


Selon Bernard Le Buanec, les PGM représentent un danger potentiel, car un phénomène de résistance lié à l’évolution de la plante peut se développer avec le temps.

Ces PGM auraient pourtant un impact économique positif selon lui : + 110 million de tonnes de soja, +195 million de tonnes de maïs, et +7 million de tonnes de colza depuis leur introduction.  De plus, les paysans ont la possibilité de réutiliser les graines des plants, tout comme les semences dites « traditionnelles », et de les croiser, pour obtenir de nouvelles variétés.

J’ai décidé de vous résumer en quelques points l’avis du scientifique sur des questions qui lui ont été posées dans le livre. J’ai été plutôt surprise des résultats mais toutes les sources du scientifique sont citées [4]. Voyons ses réponses :


  1. Quel est l’effet des PGM sur l’environnement ?

« L’utilisation de PGM tolérantes facilite la mise en oeuvre d’itinéraires techniques sans labour dont le facteur limitant majeur est le désherbant »

      2.  Quel est l’effet des PGM sur la santé ?

-« Aucun cas d’intoxication avérée n’a lié à la consommation directe de ces PGM n’a été signalée au cours des 15 dernières années. »

L’affaire Pusztai

-Le 20 septembre 2013, le Nouvel Observateur titre en page de garde « Oui, les OMG sont des poisons » faisant référence à un article du 19 septembre de la revue Food And Chemical Toxicology de G.E. Sérialini et al. indiquant qu’un essai sur deux ans montrait qu’un maïs NK 603 résistant au glyphosate et que le glyphosate lui-même induisait des tumeurs.

-La publication a finalement été retirée par la revue fin 2013.

     3. Peut-on ressemer des PGM ou les utiliser librement dans des programmes d’amélioration variétale ?

« Contrairement ce que l’on peut penser,  les semences des PGM ne sont pas stériles, il est donc pratiquement possible de les ressemer. Il n’est par contre pas recommandé de ressemer les semences récoltées sur des variétés hybrides car  la descendance, ayant perdu la vigueur hybride, donnerait de beaucoup moins bons résultats. »

En UE :

-Possibilité pour l’agriculteur (sous certaines conditions et pour certaines espèces d’utiliser des semences de variétés protégées produites sur sa propre exploitation.

-Possibilité pour tout sélectionneur d’utiliser une variété protégée dans son programme de recherche afin de développer d’autres variétés.

« En conclusion, l’étendue de la protection d’une PGM est quasiment identique à celle d’une variété conventionnelle. »


Bon, à voir les propos de ce scientifique, on a tendance à penser que ces PGM ne sont pas vraiment si mauvais que ce que l’on a tendance à penser. Moi, personnellement, je pense que les PGM peuvent apporter à l’agriculture et pourraient permettre de nourrir plus de monde. Certes. Mais je suis dérangée par le fait que ces PGM existent en partie à cause de la création des produits phytosanitaires… Et  je pense qu’une autre agriculture est possible, qui, comme les PGM, présentant autant d’avantages que d’inconvénients, peut permettre d’accroître la production en fruits et légumes, sans avoir recours aux produits phytosanitaires… J’ai nommé l’agroécologie !!

Et vous, que pensez-vous de tout ça ? Pour ou contre ?

 

Valentine

Sources

[1] Liens vers des articles qui évoquent la controverse des produits phytosanitaires dans l’industrie agroalimentaire :
-Le Monde : https://lc.cx/Pzdm
-Francetvinfo : https://lc.cx/Pzd6
-Huffington Post : https://lc.cx/Pzdj
-Conso Globe : https://lc.cx/Pzdv

[2] https://www.futura-sciences.com/sante/definitions/genetique-transgenese-276/

[3] « Spécialiste des sols, le pédologue intervient avant tout aménagement urbain ou agricole, afin d’établir un diagnostic et d’organiser fouilles et prélèvements, pour le compte d’un organisme de recherche, une collectivité ou un bureau d’études. »
http://www.onisep.fr/Ressources/Univers-Metier/Metiers/pedologue

]*[

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :