Mais qu’est ce qu’une monnaie locale ?

Partout en France, elles fleurissent, mais pourtant, elles restent encore majoritairement méconnues, petit focus sur les monnaies locales.

Une monnaie locale, qu’est-ce que c’est ?

C’est une monnaie complémentaire à la monnaie nationale, qui peut être utilisée dans un territoire défini : une ville, une région, etc. Chaque monnaie locale est systématiquement encadrée par une association qui en assure sa gestion, avec un projet social et l’appui d’un établissement financier. Les monnaies locales prennent la forme de billets propres à celle-ci. En générale, une unité de monnaie locale vaut l’équivalent d’un euro.

 

Quels sont les objectifs ?

L’objectif de la monnaie locale est de favoriser les circuits-courts, et notamment les commerces de proximité. Le principe est simple, la monnaie ne doit pas sortir du circuit économique du territoire délimité. Voici un exemple pour illustrer cela : Hedi, boulanger, va acheter ses légumes chez sa voisine primeur, Ana, il paye avec une monnaie locale. Ana, la primeur, a besoin d’un nouveau meuble, elle va faire appel à Ben, menuisier, et le payer avec la monnaie locale qu’elle a reçue d’Hedi. Ben, le menuisier, va manger chez Thibault, restaurateur, et le payer avec la monnaie locale. Thibault, restaurateur va enfin aller acheter le pain dont il a besoin pour son restaurant, chez Hedi, le boulanger et le payer en monnaie locale. Hedi n’est pas allé acheter ses légumes chez Auchan, Ana n’est pas allée acheter son meuble chez Ikéa, Ben n’est pas allé manger chez McDonald, et Thibaut n’est pas allé acheter son pain chez Carrefour : la monnaie est restée dans l’économie de proximité.

 

Mais comment ça marche ?

Au départ, les particuliers, et même parfois les entreprises, doivent échanger leurs euros, monnaie nationale, en monnaie locale. Ces euros échangés vont permettre à l’association et l’établissement financier de créer un fond de garantie. Ce fond de garantie va ensuite servir à l’association pour échanger, dans le futur, la monnaie locale contre des euros. Mais pour inciter les utilisateurs à ne pas échanger et à utiliser la monnaie locale, deux dispositifs sont souvent mis en place. Le premier est le fait qu’une commission  est prise sur les échanges de monnaie locale en euro. Selon les monnaies, la commission peut varier, mais c’est en générale autour de 2%. La seconde est le principe de la fonte. Les billets ont une date de validité suite à chaque échange, si la date de validité est dépassée entre deux échanges, le billet perd un pourcentage de sa valeur. Là encore, le pourcentage peut varier mais est souvent aux alentours de 2%.

De plus, les organismes qui acceptent la monnaie locale doivent répondre à une charte définie par l’association. Nous retrouvons toujours l’aspect locale, mais aussi souvent le respect de l’environnement, le respect des salariés, etc.

Enfin, la monnaie locale ne peut être placée sur les marchés financiers.

En somme, les objectifs de la monnaie locale sont :

  • d’orienter les individus dans leur consommation vers des entreprises, commerces locaux, qui respectent une charte définie
  • De stimuler l’économie locale en augmentant le volume d’échanges à travers le principe de validité et de fonte exprimé plus haut.
  • D’être un facteur de cohésion sociale sur un territoire précis.

Aujourd’hui, selon le site statista, 62 monnaies locales sont en circulation, et 56 sont en projet.

Simon

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :