« Moins de polluants, plus de santé » : le programme de prévention de la Mutualité Française

La ville de Nancy accueille 4 ateliers organisés gratuitement par la Mutualité Française sur un thème d’actualité : « moins de polluants, plus de santé ». Ces ateliers sont à destination du grand public pour les sensibiliser à leur environnement et leur donner des pistes pour améliorer leur quotidien. Les humains doivent réduire leur impact environnemental et ça commence par la prise de conscience de ce qui pollue notre santé et notre air. 

Les ateliers ont commencé le mardi 23 avril 2019 avec un sujet important : les polluants intérieurs. La mortalité mondiale liée à la pollution de l’air intérieur et extérieur s’élève à 7 millions de personnes selon les estimations de l’OMS (Organisation mondiale de la santé) en mai 2018. Les polluants de l’air intérieur proviennent de diverses sources comme l’a expliqué l’intervenante de la Mutualité Française. Ils sont de trois types : chimiques, physiques et biologiques. Pour n’en citer que quelques-uns on retrouve le tabac, les peintures et vernis, les produits d’hygiène et cosmétiques, le micro-onde, le téléphone, les fibres végétales et minérales mais également les moisissures, les acariens, les bactéries alimentaires etc. Cette pollution est émise par la production de particules fines qui polluent l’air. Ces particules pénètrent les poumons (mais pas que…) des êtres vivants et provoquent des problèmes en tout genre : cancers, infections respiratoires, accidents vasculaires cérébraux etc.

L’atelier, basé sur les chiffres et sur la définition de l’OMS est documenté. Il permet d’avoir les clés en main pour comprendre les enjeux liés à la pollution de l’air intérieur dont nous sommes en partie les acteurs.

Lors de cet atelier, les perturbateurs endocriniens (PE) ont été abordé (Cliquer pour relire notre article sur le PE) car ils font partie des agents qui bouleversent négativement notre environnement. Les PE sont partout. Il est important de les connaître et de s’en méfier lorsque l’on souhaite consommer, acheter, offrir, etc.

Il faut savoir que l’air intérieur est 5 à 7 fois plus pollué que l’air extérieur. Il est donc très important d’aérer les logements (de vie, de travail etc.) afin de renouveler l’air et de réduire le développement de l’humidité, des acariens, etc.

Il est recommandé d’aérer les pièces entre 5 et 10 minutes deux fois par jour peu importe la saison et même en cas de pic de pollution. Il est préférable de réaliser cette action le soir ou le matin. En hiver les préconisations sont d’aérer par courant d’air pendant 5 minutes. Il ne faut pas aérer trop longtemps au risque de voir un refroidissement conséquent de l’intérieur et donc d’augmenter la quantité de chauffage pour maintenir la température souhaitée.

Quand aérer ? Après la douche, après la cuisson d’aliments, après avoir dormi, lorsque l’on fait sécher du linge, après avoir fait brûler une bougie etc.

Et pour appuyer les propos riches de cet atelier, une infographie de l’OMS pour mieux comprendre les enjeux liés à la pollution de l’air :

Infographie de l'OMS sur la pollution de l'air : un tueur silencieux

En dehors de l’aération par l’ouverture de fenêtres et portes il faut veiller à ce que les ventilations (VMC) soient en bon état de fonctionnement. Souvent dans la cuisine et la salle-de-bain, cette dernière doit être nettoyée régulièrement (au moins 1 fois par an).

La moisissure faisant partie de la pollution intérieure, il est préférable de maintenir l’habitat entre 18 et 20°C et à un taux d’humidité compris entre 40 et 60%. Si la moisissure est repérée il faut comprendre sa raison d’être et traiter la/les causes de son apparition. La moisissure est nocive pour la santé respiratoire.

Pour finir, il est préférable d’adopter de nouvelles habitudes pour nettoyer nos intérieurs. L’atelier insiste sur l’utilisation de produits sains et naturels pour nettoyer au lieu d’user de produits chimiques qui seront toxiques pour l’environnement et notre santé. Il faut donc privilégier certains ingrédients comme le bicarbonate de soude, le savon noir, le savon de Marseille, les cristaux de soude, la terre de Sommières et le vinaigre blanc. En plus d’être écologiques, vous devriez réaliser de belles économies !

Retrouvez un DIY réalisé par Emma :
« un four clean grâce au bicarbonate de soude »

N’hésitez pas à nous partager en commentaires vos astuces pour un intérieur moins pollué ! 

Laura

 

Sources :

https://www.who.int/fr/news-room/detail/02-05-2018-9-out-of-10-people-worldwide-breathe-polluted-air-but-more-countries-are-taking-action

https://www.who.int/fr/news-room/detail/06-03-2017-the-cost-of-a-polluted-environment-1-7-million-child-deaths-a-year-says-who

https://www.santemagazine.fr/sante/sante-environnementale/pollution/declarez-la-guerre-aux-moisissures-ces-polluants-de-lair-interieur-178376

https://www.santemagazine.fr/sante/sante-environnementale/pollution/pollution-interieure-quelles-solutions-177954

https://www.science-environnement.com/habitat/plantes-interieur-non-elles-ne-depolluent-pas-le-logement/
Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :